Accueil > L’Association > Faits et Chiffres

Faits et Chiffres

L’année 2020-2021 s’est écoulée intégralement sous le  signe du Covid. Pour nos 240 élèves, l’école de Vellai Thamarai a été fermée comme toutes les écoles en Inde; mais une rentrée progressive est autorisée à partir de septembre 2021. Ces enfants de familles démunies ont bénéficié d’un enseignement à distance mais pas de repas, pas de nouveaux uniformes , ni de tout ce qui est fourni gratuitement par l’Ecole en temps normal.

Les dépenses : Vellai Thamarai Inde

Les Coûts de fonctionnement annuels de l’Ecole reflètent cette situation exceptionnelle de fermeture : 92 022 €, soit une baisse de 27% due pour 2/3 aux économies et pour 1/3 au taux de change. Les économies ont porté sur tous les coûts variables, notamment sur la fourniture habituelle de près de 300 repas par jour. Mais l’emploi de tous les salariés a été maintenu; la masse salariale est restée au même niveau : elle a représenté 85% du total des coûts de fonctionnement (70% l’année précédente).
Pour l’année en cours ces coûts reviendront à leur niveau normal, bien contrôlé, avec le retour total des élèves que l’on espère rapide. Le tableau ci-dessous indique l’évolution de ces coûts sur les 6 dernières années.

Cout de fonctionnement 2018 2019

Les sources de financement : Vellai Thamarai France

Depuis l’origine, l’Association Française contribue pour l’essentiel au financement  de l’École. La quasi totalité des fonds de recette (96% pour l’exercise 20-21) est destinée à l’Inde, L’Association Française n’ayant guère que des dépenses d’administration et aucun salarié.

Au cours des 3 années précédentes, les recettes totales avaient atteint des montants entre 150 000 € et 200 000 € l’an avec l’apport principal des cotisation/dons et des stages. Mais pour “l’année Covid” écoulée, les stages n’ont pas pu avoir lieu et les recettes totales se seraient effondrées sans la contribution remarquable des amis de Vellai Thamarai en réponse à l’appel à don exceptionnel : il devait manquer environ 64 000 € pour couvrir salaires et autres dépenses de fonctionnement.

Sur le schéma ci-dessous, chaque colonne empile les recettes annuelles par source du bas vers le haut :
(A=Adhésions/Dons, B=Stages, C=Subventions, D= Evénements). Les 2 colonnes de droite montrent pour l’an dernier les recettes sans et avec ces dons exceptionnels ( stries verticales). La trésorerie a ainsi été reconstituée et a permis de régler tous les arriérés de salaires à l’Ecole.

ventilation recettes 2018 2019

 

en savoir plus

Les recettes

L’engagement financier personnel des fondateurs Ajit et Selvi Sarkar a permis de lancer et soutenir les premiers investissements liés à ce projet.

L’Association Française, entièrement bénévole, a très peu de dépenses : frais bancaires, fournitures, site web. Les fonds recueillis sont destinés à 98% à l’Inde, ce qui permet de financer régulièrement les coûts de fonctionnement de l’Ecole, l’excédent éventuel étant consacré aux investissements.

Les sources de financement ont été fortement impactées par le Covid au cours du dernier exercise :

• Les stages de yoga et ayurveda conduits par les fondateurs à Pondichéry et en France ont dû être annulés, ce qui représente un manque de revenu de l’ordre de 90 000 €.

• Les cotisations et dons des amis de Vellai Thamarai France (plus de 600) ont bondi à 198 000 € en réponse à un appel exceptionnel qui témoigne de la fidélité très généreuse de nos membres.

• Les dons ou subventions d’associations, de Fondations et d’entreprise ont été fortement ralentis cette années. De nouveaux axes complémentaires de recherche sont actuellement investis, tel l’arrondi sur salaire par Microdon.
Parmi nos partenaires historique : La Fondation Air France, Le Crédit Foncier, Thalès, La Société Générale Inde, Harmonie Mutuelle, Voxens, La Banque de France.

La conjoncture de pandémie et ses conséquences économiques et sociales rendent bien difficiles nos recherches de financement. Mais nous les maintenons avec urgence et determination.

 

Les Coûts de fonctionnement

Les coûts de fonctionnement entre 2017 et 2019 étaient en croissance annuelle moyenne de 5% (de 112 773 € à 123 587 €) tandis que le nombre d’élèves montait à 220, et que l’inflation annuelle moyenne de 6% devait être répercutée sur les salaires déjà modestes, surtout pour les enseignants du secondaire. Les coûts sont bien contrôlés : par exemple, le coût quotidien des repas est stable à 26 centimes d’Euro par élève.

Mais pour l’exercise clos le 31 mars 2021 les coûts sont en  chute de 18% en roupies (27% en €) en raison de la pandémie de Covid qui a entraîné la fermeture de toutes les écoles. Les cours se font à distance tant bien que mal sur WhatsApp et arrivent jusque dans les huttes, si ces dernières sont équipées. Il faut espérer que la vie reprendra normalement à la rentrée.

En conclusion pour l’année en cours : les dépenses variables reviendront à leur niveau normal, bien contrôlé, avec le retour des élèves; la masse salariale augmentera modestement sous la pression inflationniste.

Les investissements

Pour ce qui concerne les investissements, tout ce qui n’était pas en cours a été retardé ou annulé. Les membres de l’équipe de constructions salariés ont travaillé au 1er étage du bâtiment de cuisine-réfectoire : il est en fin d’aménagement pour accueillir les laboratoires de sciences nécessaires aux classes de lycée, ainsi que la bibliothèque.
Le toit terrasse est en voie d’achèvement. Le montant des investissements de l’exercise est de 41 000 €. En perspective pour l’année 21-22 : un nouveau puits doit être impérativement creusé et mis en service, et la vieille auto de l’Ecole doit être changée.